Catégories
FFVP

FFVP organisation exemplaire

Avis sur la compétition au format SGP organisée par la FFVP en décembre 2021 sur Condor 2

24/11/2021 : la Fédération Française de Vol en Planeur (FFVP) annonce sur Facebook l’organisation d’une compétition au format SGP, sur Condor 2, pour le mois de Décembre 2021

Voir l’article publié à ce sujet

Certains objectifs de la compétition ont attiré notre attention :
• Offrir une compétition Condor se rapprochant au maximum des compétitions réelles (règlements, encadrement, conditions de vols).
• Découverte de la compétition pour les licenciés nouvellement lâchés campagne.
• Proposer une animation ludique et formatrice.
• Promouvoir la compétition en planeur et le eSport.

Ces objectifs sont dans l’esprit des nôtres qui sont consultables sur la Page d’accueil de ce site. En qualité d’organisateur de vols en réseau sur Condor 2, j’ai donc participé à la compétition à titre de curiosité, sans la moindre prétention.

Ce fut une belle expérience, riche en enseignements, admirablement organisée. Notre article est un remerciement adressé aux organisateurs pour les encourager à renouveler l’exercice et une incitation adressée aux pilotes de nos clubs à vivre une telle aventure.

Le fil conducteur de l’article est la découverte de l’organisation, de manière chronologique selon mon vécu. Les illustrations proviennent d’éléments mis à disposition pour la compétition.

La période d’attente

Une fois le formulaire d’inscription envoyé nous recevons le message suivant

La suite du message concerne le détail de la compétition, les conditions de sélection et un récapitulatif des informations fournies pour s’inscrire.

Voici les conditions de sélection

Les participations seront confirmées par l’organisation par email aux concurrents retenus. Si le mercredi 1er décembre 2021 à 23h59, le nombre de demandes est supérieur au nombre de places disponibles, les places seront attribuées dans l’ordre de priorité suivant :
• Licenciés FFVP 2021 dans l’ordre de leur classement à l’IGC Ranking
• Licenciés FFVP 2022 dans l’ordre de leur classement à l’IGC Ranking
• Licenciés FFVP 2021 ou 2022 dans l’ordre de classement des précédentes FFVP eSport Series
• Licenciés FFVP 2021 ou 2022 dans l’ordre de réception des demandes reçues.
Le nombre de places disponibles est de 80. L’organisation se réserve le droit d’attribuer 5 places (« wild card ») afin de promouvoir l’événement. Après le mercredi 1er décembre 2021 à 23h59, s’il reste des places disponibles, elles seront attribuées dans l’ordre des demandes reçues.
Pour toute question : eSport@ffvp.fr

Le 3 décembre, n’ayant pas reçu de message, j’envoie un Email à l’adresse eSport@ffvp.fr pour recevoir la réponse suivante

Effectivement il y a déjà quelques documents. Malheureusement certains ont disparu depuis la publication de cet article. Les liens étant cassés, ils apparaissent pour mémoire avec leur texte barré.

FFVP eSport Series – Decembre 2021 – Procedures locales

FFVP eSport Series – Decembre 2021 – Annexe PL penalites 

FFVP eSport Series – Decembre 2021 – Self Briefing

SGP rules v10

La découverte

Je découvre que Sébastien Chaumontet, qui m’a répondu, est un des Directeurs de la compétition. Que de monde pour cet évènement, c’est impressionnant !

Les inscrits (80 max) seront répartis sur 4 serveurs

Il faut utiliser Discord pour participer et je ne connais pas ce logiciel.

Le départ répond à des règles précises. GS signifie Ground Speed (vitesse sol)

L’arrivée répond également à des règles précises avec des annonces radio particulières. Je comprends maintenant à quoi correspond le point de report qui nous intriguait dans nos vols réseau.

Il y a donc 2 façons d’arriver et l’arrivée directe est préférée

Il y a des pénalités pour l’arrivée

Le règlement pour le scoring est strict

Hors Condor, il existe d’autres pénalités, mais certaines ne s’appliquent pas au vol virtuel.

Après une lecture attentive des documents et quelques échanges avec Sébastien Chaumontet sur certains détails, je découvre mon nom dans la liste des pilotes retenus.

Sur les 80 places disponibles, seulement 55 pilotes se sont inscrits.

Préparation préalable

Priorité 1 – Discord

Ma priorité est d’installer Discord et d’en comprendre le fonctionnement, sans cela, impossible de participer. Voici ce qui est écrit sur le produit

Discord est une application utilisée par la plupart des groupes de gamers. Il compile tous les avantages de TeamSpeak, Mumble et Skype réunis, en mieux.

Il s’agit d’un logiciel de discussion instantané qui permet de profiter d’un grand nombre de possibilités, comme le fait de tchatter à plusieurs sur une discussion, d’échanger différents médias (photos ou vidéos notamment), et bien d’autres fichiers en fonction de l’utilisation que l’on souhaite en faire.

Il sera possible aussi de lancer des sessions de discussion en groupe, et c’est cette fonction de conférence qui le rend populaire auprès des joueurs, qui pourront se connecter ensemble durant une session de jeu afin de communiquer en temps réel. On pourra également recevoir des notifications push tout au long de sa connexion, ce qui est pratique pour accéder directement aux discussions, sans pour autant avoir la fenêtre du logiciel ouverte à côté de soi.

Je découvre alors que le serveur prévu par la FFVP est structuré comme illustré ci-dessous

Les salons de conversation regroupés dans la catégorie EN VOL étaient initialement configurés pour l’accueil des 4 groupes A, B, C et D

Pour la finale ils ont été reconfiguré comme le montre l’image en Ligue 1 et Ligue 2

Ces salons permettent d’isoler les conversations des pilotes pour un seul Groupe ou une seule Ligue

Le serveur # Informations fournit le b à ba pour les débutants et c’est bien utile.

Discord remplace donc TeamSpeak que nous utilisons pour les vols en réseau avec une qualité audio équivalente.


Je suis affecté au groupe B

Avis sur Discord : c’est simple, bien organisé, parfaitement expliqué et très pratique. Voilà un produit intéressant à intégrer dans nos vols en réseau. J’en soumettrai l’idée à nos participants.

Priorité 2 – Arrivée directe

Je comprends parfaitement que Préférer une arrivée directe limite le risque de collision avec les autres participants, même si les pistes d’atterrissage sont séparées.

Mais comment atterrir avec un planeur ballasté lorsque qu’on arrive à grande vitesse ?

La ligne d’arrivée est au seuil de piste ou un peu en amont. Après un peu d’entrainement, en anticipant la vidange des ballast, avec les AF à 100%, on arrive à immobiliser le planeur en fin de piste sans trop solliciter les freins. L’exercice mérite d’être fait.

Au-delà d’une certaine vitesse (combien ???) préférer un passage et atterrir normalement avec une prise de terrain standard selon les consignes fournies pour chaque aérodrome de la compétition.

Priorité 3 – XCSoar

Les réglages de Condor étant dévoilés à la dernière minute, je m’inquiétais de savoir comment charger mon calculateur de vol.

J’ai donc envoyé un message à l’organisation pour recevoir la réponse suivante de la part de Sébastien : “Le circuit sera normalement disponible sur Soaring Spot quelques minutes/heures avant le briefing laissant le temps de préparer son PDA.”

Je découvre alors que les points de virage utilisés pour la compétition sont disponibles en téléchargement en différents formats selon les PDA existants. Formidable, bravo !

Plus tard je constate que le PowerPoint du briefing de chaque épreuve est disponible suffisamment tôt. Il comporte en effet les points de virage du circuit. Les ayant préalablement chargés dans le calculateur, il est facile de reconstituer le circuit afin d’être prêt avant le briefing commenté.

Certains compétiteurs qui connaissent la région des Alpes concernée par le circuit, auront certainement prévu les cheminements et les auront probablement intégrés dans leur PDA.

En ce qui me concerne ce sera découverte, découverte et encore découverte.

La journée d’entrainement

Selon le calendrier, un entrainement est prévu le dimanche 5 décembre à 16h30 au départ de Vinon.

Voici le circuit. Le travail de préparation mérite des compliments.

J’ignore la signification des petits cercles en bleu avec un W à l’intérieur. Probablement des Way points de compétitions antérieures. Le circuit du jour passe par certains de ces points. Ils sont cerclés en rouge.

Après avoir pris connaissance du Briefing, chargé mon PDA avec le circuit, je rejoins le Salon Groupe B de discord.

Le Briefing

Je me connecte sur le Briefing de Youtube. Un compte à rebours avec l’heure programmée du Briefing égraine les secondes.

Le PowerPoint de présentation et les commentaires associés sont de grande qualité.

Un regret, le niveau audio est vraiment très (beaucoup trop) faible par rapport au réglage nécessaire pour communiquer dans le salon vocal. En augmentant le son pour suivre le briefing, le moindre commentaire d’un participant arrache les oreilles. Ceci est vrai et s’applique à tous les Briefings de la compétition.

Au moment d’écrire ces lignes, j’ignorais que Discord permet de modifier individuellement le volume du son de chaque intervenant / participant.

Voici le lien du Briefing de la journée d’entrainement.

Lorsque le mot de passe du serveur Condor est communiqué, il ne reste plus qu’à se joindre au vol.

Préalablement je dois activer mon casque VR, intégrer le calculateur XCSoar dans son champ de vision et trouver le serveur.

Problème de connexion

Je vois les serveurs de la FFVP dans la Server List du site officiel de Condor, mais les lettres A, B, C ne sont pas visibles. Je pose la question par audio, la réponse est quasi instantanée : réduire le paramètre de zoom du navigateur. Merci, merci.

Une fois connecté avec le planeur préalablement choisi pour la classe Club, je me voici en l’air au milieu d’une nuée de planeurs. Je dois certainement être le dernier à me connecter. Au bout de 3 secondes le vol commence.

L’attente avant le départ

C’est assez déconcertant. Quand on part en remorqué, on a largement le temps de voir le ciel et prendre connaissance de l’environnement.

Se trouver au milieu d’une vingtaine de planeurs aussi brutalement fait peur, d’autant que chacun peut voler dans la direction qui lui convient. Eviter une collision devient alors ma priorité.

A ce stade je suis perturbé par la fait que l’organisation autorise aussi bien de tourner à gauche qu’à droite. Pour des raisons de sécurité, dans nos vols en réseau, j’impose de tourner à gauche systématiquement avant le start et même ensuite jusqu’à 10 km du start.

La règle de tourner à gauche ne s’impose seulement que les 5 minutes précèdant le start.

Un peu effrayé par le comportement de certains (*), je m’isole du “troupeau” sous un nuage à plus de 6 km en attendant le Stop Join puis les 10 minutes qui nous séparent du Sart.

(*) Certains participants ont un comportement de gamer. Dans la réalité, avec un vrai planeur, ils ne risqueraient certainement pas leur vie de cette manière.

Incompréhension pour le départ

Je reste ainsi prudemment à l’écart en attendant le start pour m’y diriger.

Stupéfaction ! A la fin du décompte, tous les planeurs franchissent la ligne de départ et je ne vois pas s’afficher le fin du start. Je pose la question à la radio pour avoir la réponse suivante : il s’agit d’un départ REGATE où le chrono commence au start pour tous les pilotes.

C’est peut-être évident pour certains, mais il est dommage que cette information ne figure pas dans le briefing. Soit j’ai mal lu, soit j’ai mal compris.

Je commence donc le circuit avec près de 6 km de retard sur les autres. La suite du circuit se passera heureusement sans autre problème.

Après avoir transformé ma trace au format IGC et l’avoir transmise à l’organisation avec le bon libellé, les résultats sont publiés le lendemain. En voici le début.

Les triangles en bout de ligne signalent un warning ou une pénalité. En voici la liste pour le circuit du jour.

Pour un vol d’entrainement la clémence est de mise, mais les jours suivants la sévérité sera croissante. Les sanctions concerneront tout particulièrement le non du respect du local d’un aérodrome ou d’un champ vachable, une vache sans prise de terrain et les comportements dangereux.

La 1ère épreuve

Un circuit au départ de Dijon – Darois, en classe Club, le lundi 6 décembre à 20h30

Voici le lien du Briefing toujours aussi impeccable. Le début est toujours le même, mais il se termine par quelques messages de sécurité.

Après l’entrainement de la veille tout aurait dû mieux se passer. Mais avant le départ j’ai été effrayé par un planeur qui m’a presque percuté et d’autres tournant en sens inverse dans la même spirale. Voulant m’éloigner pour éviter une collision, j’ai fait de mauvais choix, perdu de l’altitude. Je suis parti beaucoup trop bas et le vol s’est terminé prématurément par une vache.

J’ai donc refait le vol en solo sans pouvoir témoigner de ce qui s’est passé.

Voici le lien des résultats publiés le lendemain et un extrait pour les meilleurs

Les warning et les pénalités sont en fin de liste. Sur les 55 pilotes inscrits seulement 44 ont volé. C’est probablement décevant pour les organisateurs qui ont fait un formidable travail de préparation et d’animation.

Vidéos de vols

Pendant les 3 journées qui restent avant la prochaine épreuve, je prends le temps de passer en revue tous les documents arrivés sur le site FFVP eSport Series pour découvrir des vidéos Youtube de qualité et remarquablement commentées.

Voici celle du vol d’entrainement au départ de Vinon

Voici celle de la première journée au départ de Dijon – Darois

Elles commencent par de la Pub avec le décompte pour le briefing. Ensuite il y a le briefing expliqué et commenté, puis la mise en l’air et le départ. La compétition est commentée avec des vues en 2D pour la position des pilotes et des vues 3D pour suivre certains planeurs. C’est remarquable, voilà de très beaux souvenirs.

La 2e épreuve

Un circuit au départ de Habère-Poche, en classe Standard, le jeudi 9 décembre à 20h30. Le ballastage est autorisé jusqu’à une charge alaire de 45 kg/m²

Guide dégagements

Nouveauté pour cette épreuve, un guide dégagements. Dommage que ce document ait disparu, c’était un très beau travail qui pouvait servir dans la vie réelle aux pilotes qui envisagent un stage dans la région

Briefing

Voici le lien du Briefing toujours impeccable. L’accent est mis sur la sécurité avec un extrait des dégagements et un rappel sur la prise de terrain en cas de vache.

En ce qui me concerne, ce vol s’est mieux passé. Malgré une prise d’altitude en onde vers Chamonix, l’arrivée était limite, limite.

Vidéo de l’épreuve

Cette vidéo Youtube concerne le groupe A. Les commentaires sur les dégagements pendant le briefing sont vraiment intéressants. Les commentaires de la compétition sont dignes d’une émission de télévision. Un grand merci pour ce beau souvenir.

Résultats et Pénalités

Voici le lien des résultats publiés le lendemain et un extrait pour les meilleurs

En fin du tableau les pénalités et les warning

Pour cette épreuve j’ai reçu deux pénalités et un warning. La première pour avoir franchi la ligne de départ à 178,2 km/h au lieu de 170 km/h. La seconde pour être arrivé trop bas 1108 m au lieu de 1140 m. J’ai dû être bas à certains endroits, mais je n’en ai pas souvenir.

MR6 – 1108m entre le point de report et l’arrivée (+54s) + Vitesse de départ 178.2km/h (+41s). Warning: respect des locaux très limite.

Classement

Un nouveau tableau est téléchargeable avec le classement général après le jour 2 (le document a disparu depuis la publication de cet article)

Voici les 20 premiers

Il faut rendre hommage au travail que représente la production tous ces documents et leur mise en ligne. La qualité est toujours présente.

On comprend mieux pourquoi une telle compétition mobilise autant de personnes.

La 3e épreuve

Un circuit au départ de Fayence, en classe 15 m, le lundi 13 décembre à 20h30. Le ballastage est autorisé jusqu’à une charge alaire de 50 kg/m²

Briefing

Voici le lien du Briefing qui met l’accent sur la sécurité, une pointe d’humour pour sortir le train d’atterrissage et toujours les dégagements.

Cette fois-ci j’ai fait un beau vol, à mon niveau.

Vidéo de l’épreuve

Cette vidéo Youtube concerne le groupe B, c’est à dire le nôtre. Les commentaires pendant le briefing et ceux de la compétition sont vraiment de qualité. Merci à Antoine Havet, Jean-François Gombault et Romuald Mauvais d’avoir accompagné nos vols comme vous l’avez fait.

Grace à vous nous avons un beau souvenir.

Résultats et Pénalités

Voici le lien des résultats publiés le lendemain

Pour les pénalités, la sévérité est maximale avec des disqualifications pour être resté hors du local plus de 10 mn.

J’ai reçu une petite pénalité pour avoir dépassé la vitesse de 1 km/h sur la ligne de départ.

MR6 – Vitesse de départ 171 km/h (+5s)

Classement

Le classement général après le jour 3 (*) est très important car il détermine les ligues.
(*) le document a disparu après la publication de cet article.

  • La ligue 1 est réservée aux 20 meilleurs
  • La ligue 2 aux 20 suivants…

Comme il n’y a que 55 inscrits et qu’une petite dizaine de pilotes n’a pas volé, la ligue 2 regroupe tous les pilotes classés après le 20e.

La finale

Un circuit au départ de Challes, en classe 18m, le jeudi 16 décembre à 20h30. Le ballastage est autorisé jusqu’à une charge alaire de 48 kg/m²

Guide dégagements

Pour la finale un nouveau guide dégagements (*)est publié.
(*) Dommage que le document ait disparu depuis la publication de cet article.

Il fait référence aux pages du guide des champs des Alpes, comme nous le faisons à Issoire avec notre guide des champs vachables de l’Auvergne.

Briefing

Voici le lien du Briefing qui met l’accent sur la sécurité avec un rappel du numéro d’urgence.

Le 191 est à déclencher au plus tôt (même si ce n’est encore qu’un soupçon)

Cette fois-ci j’ai fait un beau vol, toujours à mon niveau.

Vidéo de l’épreuve

Cette vidéo Youtube concerne la ligue 1 avec les 20 meilleurs compétiteurs des 3 courses précédentes. Il comporte un interview du représentant fédéral Philippe de Péchy. Ce qu’il dit mérite d’être écouté. Le début de son intervention est à 6:20 dans la vidéo.

Merci aux commentateurs d’avoir accompagné cette finale : Philippe de Péchy, Lucas Delobel et Sébastien Chaumontet.

Résultats et Pénalités

Ligue 1

Voici les résultats publiés le lendemain pour la ligue 1

Bravo aux vainqueurs, noter que le circuit a été bouclé à plus de 145 km/h de moyenne par les 3 meilleurs.

Ligue 2

Voici les résultats publiés le lendemain pour la ligue 2

Encore une petite pénalité pour avoir dépassé la vitesse de 1,3 km/h sur la ligne de départ

MR6 – Vitesse de départ 171.3 km/h (+7s)

Noter l’écart de performance avec les meilleurs de la ligue 1 ! Il subsiste une sacrée marge de progrès. Mais le plus important est d’avoir participé et d’avoir fait “presque” tous les vols.

Conclusion

Certains penseront que cet article est vraiment très long et qu’il y a beaucoup trop d’éléments. Un simple lien vers le le serveur aurait suffi, mais qui prendrait le temps de découvrir tous les recoins que nous avons visités ?

Cet article vous a permis de les découvrir comme le nouveau venu que j’étais, dans un domaine complètement inconnu, avec son étonnement et ses difficultés.

Il permet d’apprécier la qualité de l’organisation mise en œuvre par la FFVP et l’effort des personnes impliquées pour arriver à ce résultat. Bravo, bravo et merci.

En tant qu’organisateur de vols en réseau, je mesure le travail nécessaire pour organiser une telle compétition et je tire des enseignement afin d’en faire profiter nos clubs.

Merci à toute l’équipe et tout particulièrement Sébastien Chaumontet qui a su, avec beaucoup de gentillesse, m’aider à faire mes premiers pas.

Michel